Objectif sans gluten, étape 4: les collations

Pour qui a déjà suivi un régime amaigrissant, vous savez que la collation est importante pour pas arriver affamés au repas suivant et ne pas donner indirectement au corps l’ordre de stocker pour les futurs manques à venir.

Le but d’un régime sans gluten n’est pas un régime amaigrissant, mais la collation, si vous espacez beaucoup votre dîner de votre déjeuner est une repas important. Si on parle perte de poids ce repas doit contenir des protéines: jambon, oeuf ou faisselle AVEC son petit lait bourré de bonnes choses y compris d’anti-dépresseur naturel. Mais si vous êtes au régime sans gluten il y a fort à parier que vous êtes aussi au régime sans lactose. Fini les bols de muesli sans sucres ajoutés au lait de vache au goûter.

La collation sans gluten

Il existe de nombreux substituts pour des goûters sans gluten, de nombreuses alternatives pour des collations sans gluten.

Habitués aux pauses gourmandes, vous trouverez aisément dans le commerce des biscuits, gâteaux et céréales sans gluten. Elles dépannent vite et bien à l’heure de la collation sans gluten. Avec un peu de temps on peut préparer soi-mêmes de très bons gâteaux, en prenant l’habitude de remplacer la farine de blé par des farines de riz, de maïs, de châtaignes, de la maïzena, de la fécule de pommes de terre, de la poudre d’amande… et en baissant la quantité de sucre des recettes en passant!

Ceci dit il faut savoir que riz et maïs font davantage grossir que le blé et ont moins de protéines ou de fibres que le blé. Faire des pancakes au sarrasin avec de l’oeuf frais, ou des tartes aux fruits peut être une réponse à ce problème. Changer ses habitudes alimentaires peut être aussi l’opportunité de revoir toute son alimentation et prendre une pomme bio (pour manger la peau qui contient le plus de vitamines) ou un autre fruit (les fruits rouges notamment sont très bons pour la santé) est une bonne habitude à prendre pour sa collation sans gluten.

Il existe également des yaourts au soja pour changer des yaourts au lait. Personnellement je n’en aime pas le goût. De plus il existe une polémique sur la quantité de soja maximum pouvant être consommé sans risque par les femmes. Il faut donc bien se renseigner avant d’abuser d’un produit. Eviter le gluten ne doit pas être l’occasion de faire des excès d’un autre type de nourriture. La variété alimentaire reste toujours la base d’une bonne santé. Le soja est un bon substitut à un repas sans viande ou pour remplacer un laitage dans une recette. Il est donc intéressant d’en consommer de temps en temps.

Enfin, comme pour le petit déjeuner, une collation sans gluten peut être salée! Pour manger sur le pouce: des batônnets de légumes crus, des radis ou des tomates cerises, un oeuf dur, du jambon roulé… Là encore la variété est de mise. A la maison le choix est encore plus vaste.

Categories: Blog du sans gluten, Le gluten en pratique, Les étapes sans gluten

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>