Le régime sans gluten est-il un régime amaigrissant?

Par abus de langage on utilise souvent « régime » pour parler d’un régime amaigrissant et non d’un régime alimentaire.

Par exemple mon fils suit un régime alimentaire pour… grossir!

Mon mari suit un régime alimentaire… sans gluten et sans lactose.  Or sans gluten ne veut pas dire du tout qu’il va maigrir. Eviter le pain, qui est l’idée la plus rapidement compréhensible pour un régime sans gluten, peut en effet faire maigrir. Mais si on remplace le pain par des galettes de riz, on pourra plutôt obtenir l’effet inverse.

Faire un régime sans gluten c’est prendre l’habitude de remplacer les céréales telles que le seigle, l’avoine, le blé ou l’orge par du riz, du quinoa, du maïs, du sarrasin… Mais si on se contente de chercher des substituts il y a de fortes chances pour que l’on ressente de la frustration et qu’on compense par des excès de produits riches en glucose (les féculents, les sucres…).

C’est pourquoi pour entamer un régime sans gluten mieux vaut prendre son temps et prendre des habitudes alimentaires saines et cohérentes avec ce que l’on recherche: un bien-être et une bonne santé physique et mentale.

Les aliments sans gluten du commerce présentés comme des substituts aux habitudes créés à grand renfort de publicité, à savoir pâtes, biscuits, viennoiseries…, doivent être consommés avec modération. En effet ils sont principalement constitués de farine de riz et de maïs qui sont les moins chères après la farine de blé, or ces farines ont moins de fibres que le blé et plus de glucose. Mieux vaut privilégier des farines de légumineuses ou de fausses céréales comme le sarrasin ou le quinoa. Mélanger les farines est donc indispensable lorsque l’on suit un régime sans gluten.

De la même manière il faut noter que le lait de riz a un indice glycémique (91) plus élevé que celui du lait d’amande (25). Attention cependant à l’ajout de sucre dans les les laits végétaux.

En résumé: farine de riz et de maïs, fécule de pommes de terre et de maïs, bien que pratique, ne doivent pas être employées en exclusivité pour remplacer la farine de blé. Les châtaignes et les patates douces ont un indice glycémique moins élevé que la pomme de terre. Les noix et les légumineuses ont un indice glycémique bas en plus d’être riches en protéines, fibres, vitamines et minéraux.

Categories: Blog du sans gluten, Le gluten en pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>