Intolérance au gluten

Qu’est ce que l’intolérance au gluten?

L’intolérance au gluten est une maladie auto-immune. Ses symptômes sont nombreux et peuvent être source de nombreuses maladies.

Comment cela se produit-il? Le gluten perfore l’intestin, créant des ouvertures dans les parois.

Le Dr Seignalet classait les maladies induites par l’intolérance au gluten en 3 grandes catégories:

– les maladies auto-immunes (l’intestin grêle laisse passer des grosses molécules alimentaires ou bactériennes dans l’organisme qui se défend en fabriquant des anticorps dont certains vont se retourner contre l’organisme),

– les maladies d’encrassage (l’intestin grêle laisse passer des petites molécules alimentaires ou bactériennes dans l’organisme qui s’infiltrent dans les tissus et perturbent la communication entre les cellules,

– les maladies d’élimination (les globules blancs vont nettoyer l’organisme en éliminant les cellules mortes créant des maladies par là où elles seront éliminées).

Ces maladies sont sous différentes formes d’arthrites et de rhumatismes, de diabètes, d’hépatites, de lupus, acné, asthmes, infections ORL récidivantes, urticaires et eczémas… et bien sûr la maladie coeliaque.

L’intolérance au gluten est souvent liée à une intolérance au lactose (voir l’article dédié à l‘intolérance au lactose)

Quels aliments contiennent du gluten?

Un mot à retenir: SABOt (Seigle, Avoine, Blé et Orge)

L’avoine semble tolérée dans plusieurs cas (voir l’article dédié à l‘avoine)

Voir l’article dédié aux aliments sans gluten ou l’article dédié à l‘étiquetage des aliments sans gluten.

Le régime sans gluten est-il un régime à risques?

Certains détracteurs du régime sans gluten parlent de carences, c’est omettre le fait que les aliments sont forcément remplacés par autre chose, le but n’étant pas de s’affamer:

Les aliments à base de blé contiennent des protéines en quantité supérieur au riz ou au maïs, céréales souvent utilisées comme des substituts lors d’un régime sans gluten.  Il faut évidement les remplacer également par d’autres céréales riches en protéines telles que le quinoa ou le sarrasin, ou ajouter de l’oeuf ou d’autres sources de protéines dans la préparation utilisée.

Les aliments à base de blé contiennent également des fibres. Il faudra les consommer sous forme de fruits et légumes et de légumineuses, qui sont par ailleurs bien plus riches sur le point nutritionnel que le blé par exemple.

Il va sans dire que si l’on se tient purement à la suppression du blé dans l’alimentation, il est aisé de considérer qu’il y a une carence. Or un régime sans gluten préconise de manger plus de légumes et de protéines, donc d’équilibrer son alimentation.

Les aliments à base de riz ou de maïs font grossir. Sans excès les aliments ne font pas grossir. Et là encore le but d’un régime sans gluten n’est pas de continuer à manger tartes, gâteaux et pizza à volonté mais au contraire d’adapter son alimentation à nos besoins réels. Un régime sans gluten serait plutôt bénéfique dans la lutte au surpoids, mais ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte (voir l’article : un régime sans gluten est-il un régime amincissant?)

Le régime Seignalet, qui fait référence en la matière, conseille d’éviter le lactose le temps que la paroi de l’intestin se cicatrise et de prendre des compléments alimentaires durant les 6 premiers mois du changement de régime afin d’éviter toute carence et de redynamiser l’organisme.

Quels sont les symptômes de l’intolérance au gluten?

Chez un enfant les symptômes de l’intolérance au gluten seront un manque d’appétit, des diarrhées chroniques, des douleurs liées à la digestion, un sommeil agité, de la nervosité. L’enfant aura tendance à être sous la courbe de poids de son âge.

Chez l’adulte les symptômes de l’intolérance au gluten seront des diarrhées, des douleurs abdominales, des aphtes fréquents, une anémie, des affections rhumatismales, des problèmes de règles ou de fausses couches, des problèmes cardiaques ou neurologiques… Bref des tas de maladies induites par la destruction de la paroi intestinale comme décrit plus haut.

Soigner l’intolérance au gluten

L’intolérance au gluten ne se soigne pas. Ce n’est pas une maladie dont on guérit. Il est donc important d’avoir un avis médical (prise de sang  AVANT de changer d’alimentation). Si l’intolérance est avéré la moindre prise de gluten perturbera la paroi de l’intestin et sera une porte ouverte aux symptômes dans les jours suivants. Il est donc vivement déconseillé de céder à la tentation en passant devant une boulangerie ou lors d’une soirée pizza chez des amis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>